11 formes de manipulation familiale décryptées

manipulation familiale

La manipulation familiale, c’est l’art de manipuler sa propre famille. Si vous avez l’impression d’avoir une relation enfermante ou conflictuelle avec un membre de votre famille, alors cet article vous aidera à y voir plus clair. Voici 11 formes de manipulation familiale décryptées.

1. La sympathie conditionnelle

C’est la base de toute manipulation familiale.  Cela consiste pour un parent à adopter un comportement à deux faces :

  • Être sympathique avec l’enfant s’il remplit certaines conditions (se comporter comme le parent l’a prévu)
  • Priver l’enfant d’amour s’il ne se comporte pas comme prévu.

Il ne s’agit pas d’une simple punition, mais bien d’un parent qui peut devenir froid, humiliant ou indifférent à l’égard de son enfant, voire le traiter en ennemi si celui-ci ne se comporte pas comme attendu. Les punitions que le parent inflige à l’enfant ne sont pas seulement d’ordre pédagogique mais aussi d’ordre émotionnel.

C’est un moyen pour le parent d’exercer un contrôle sur l’enfant en demande d’amour et d’affection. Il ne les lui accordera que si celui-ci se comporte comme le parent le veut. Il s’agit d’une relation d’emprise psychologique entre un parent et un enfant.

2. La redevabilité

Il s’agit bien du sentiment d’être redevable, d’avoir une dette envers quelqu’un.

Cette manipulation peut s’exercer de trois manières au sein de la famille. Voici le schéma de cette manipulation :

  1. « Je suis ton parent alors tu dois m’écouter et faire ce que te dis car c’est moi qui t’ai mis au monde ». L’image de la figure parente est difficile à modifier dans notre inconscient. Certains parents peuvent en user pour demander à leurs enfants d’abandonner leurs rêves et de se plier à leurs désirs. Les enfants se sentent alors contraints de se plier aux exigences de leurs parents car ils ont l’impression de le leur devoir. Moi, je pars du principe que je ne dois absolument rien à aucun de mes parents. Je n’ai pas signé de contrat d’engagement avec eux avant ma naissance.
  2.  « C’est moi qui paye tes études, alors tu vas faire ce que je veux! ». Il s’agit ici d’un parent donnant un soutien financier à un de ses enfants et s’octroyant le droit de décider ce que l’enfant va faire de sa vie. Il y a une différence entre le parent qui paye les études de l’enfant à condition que celui-ci y s’y rende et le parent refusant de laisser l’enfant s’autonomiser, le forçant ainsi à continuer à dépendre de lui. C’est ce dernier schéma qui est toxique.
  3. « Je suis ton enfant alors tu dois t’occuper de moi ». Il s’agit d’un enfant ayant un comportement toxique voire colérique et qui fait du chantage affectif à ses parents, leur rappelant qu’ils doivent subvenir à ses besoins et supporter ses caprices sous prétextes qu’il est leur progéniture.

3. L’abus de pouvoir

Cela consiste, pour un parent, à abuser du pouvoir conféré par son autorité parentale pour infliger des violences psychologiques à son enfant. Le parent peut sur-responsabiliser l’enfant, le charger d’effectuer des tâches réservés aux adultes, lui donner des ordres relevant de la maltraitance, le priver de quoi satisfaire ses besoins vitaux, l’humilier ou encore exercer des violences corporelles ou des attouchements sur lui.
Le but est, pour un parent, de prétexter user de son autorité parentale pour satisfaire des pulsions de destruction ou de sadisme.

4. Le chantage aux enfants

Cette manipulation familiale s’exerce au sein du couple. Un des deux membres du couple a un comportement toxique (dévalorisant, violent, colérique, accusateur ou humiliant) envers son partenaire. Lorsque la personne victime du comportement toxique veut prendre ses distances, le manipulateur lui rappelle qu’ils ont des enfants en commun et qu’ils doivent rester en couple pour le bien-être des enfants.

Au lieu de rester par plaisir, la personne reste alors par culpabilité.

livre pervers narcissique stan carreySouhaitez-vous avoir des conseils plus approfondis sur le sujet des pervers narcissiques ?

Retrouvez des conseils pratiques, des stratégies et des explications utiles dans mon livre :
« Pervers Narcissique : l’identifier, le fuir, se reconstruire » disponible dans tous vos librairies ou sur Amazon.

Acheter sur Amazon

5. Le chantage à la déception

Un membre de la famille exerçant cette forme de manipulation agira ainsi :

Dès lors que vous ne vous comporterez pas de la manière dont il l’attend, il manifestera un fort comportement de déception. Il pourra bouder, refuser de vous parler, ou bien vous accabler de reproches. Vous trouverez davantage d’explications sur la manipulation émotionnelle dans cet article.

Cette manipulation ne fonctionne que si vous croyez que vous êtes une mauvaise personne lorsque vous refusez de correspondre aux attentes de l’autre. Vous n’êtes pas méchant lorsque vous n’agissez pas comme une personne l’a prévu pour vous, surtout si cela est contraire à votre bien-être!

6. Le chantage à la rumeur

Cette technique de manipulation familiale est principalement utilisée par les manipulateurs pervers narcissiques. Une personne l’utilisant va mentir à votre propos aux membres de votre famille pour vous punir et pour vous nuire.
Il est probable qu’après avoir subi cette manipulation, vous ayez ensuite peur de fuir le pervers narcissique ou d’agir à l’encontre de sa volonté. Vous redoutez qu’il salisse votre image de manière mensongère auprès des membres de votre famille.

N’ayez pas peur de parler aux membre de votre famille, de leur exposer la vérité, de leur dire de quoi cette personne est capable dans les moindres détails de son ignominie! Autrement, si votre famille ne vous crois pas, alors je vous encourage à lâcher prise et à accepter leur choix de croire le manipulateur. Ne sacrifiez pas votre temps de vie à obéir à un vile pervers narcissique pour cette raison.

7. Le chantage à la maladie ou à la faiblesse

« Tu n’as pas le droit de m’abandonner, j’ai besoin de toi! Je suis malade et tu dois t’occuper de moi, c’est ta responsabilité! »

Avez-vous déjà entendu ces paroles? Cette manipulation familiale consiste à jouer sur votre tendance à culpabiliser. En prônant la maladie et la faiblesse, une personne généralement plus âgée tentera de vous influencer à rester auprès d’elle.

Lorsque cette personne a un comportement toxique, vous vous forcez alors à la subir et vous sacrifiez votre temps à ses côtés par culpabilité.

8. Le refus d’autonomie

Il s’agit ici d’un parent dont vous dépendez au niveau financier ou au niveau du logement. Sous prétexte que vous habitez chez lui ou qu’il vous donne de l’argent, il se permet d’exercer un contrôle sur vos choix de vie. Dès lors que vous tentez de vous autonomiser, de subvenir à vos besoins par vous-même et de couper les liens qui vous unissent à lui, il s’énervera.

Votre principal point faible, si vous subissez cette manipulation, est votre peur du conflit. Pour éviter la colère de votre parent, vous vous soumettez à sa volonté et lui obéissez.

9. Le chantage aux petits-enfants (version 1)

Cette technique consiste, pour l’enfant, à utiliser l’attachement que portent les grand-parents envers les petits-enfants.

Dans ce cas, c’est l’enfant (devenu adulte) qui a un comportement toxique. Il menace ses parents de ne plus leur présenter les petits enfants si ceux-ci ne se comportent pas de la manière dont il l’a décidé.

Cette manipulation peut-être subtile à déceler car elle peut aussi être utilisée dans le sens inverse.

Dans tous les cas, si en tant que grand-parent votre enfant utilise votre lien envers votre petit enfant-pour vous manipuler… Peut-être pouvez-vous lâcher-prise dessus, refuser de vous soumettre et voir ce qu’il en adviendra ensuite. À vous de décider.

10. Le chantage aux petits-enfants (version 2)

Il s’agit de la manipulation familiale inverse. Votre parent toxique vous dit que vous devez lui amener vos enfants. Il s’agit ici d’un parent qui vous dévalorise, vous donne des ordres même étant adulte, vous parle avec colère, se plaint, vous faire des reproches et joue la victime. Naturellement, vous essayez de prendre vos distances avec lui. Mais il vous rattrape en jouant sur le fait que vous petits enfants « doivent » voir leurs grands parents.

Si votre parent a un comportement toxique avec vous, alors il en aura également un avec vos enfants. Rien ne vous oblige à vous soumettre à sa volonté et à lui livrer votre enfant parce qu’il le demande.

11. Le costume de famille

Cette forme de manipulation familiale est très courante mais dure à déceler. Certaines fois, elle est exercée par les membres de la famille de manière non-consciente, c’est-à-dire qu’ils ne le font pas exprès.

Ce que je nomme le costume familiale est la pièce de théâtre à laquelle participent tous les membres de la famille. Chacun y tient un rôle, et joue ce rôle lorsque la famille est réunie. Le visage de chaque membre de la famille change radicalement une fois la famille réunie. Si vous souhaitez communiquer avec les membres de votre famille, vous devez adopter le rôle qu’ils vous ont inconsciemment attribué. Vous devez vous comportez comme ils en ont l’habitude.

Autrement, vous essayerez de communiquer avec eux mais vous n’y arriverez pas, comme si une vitre vous séparait d’eux. Il s’agit d’enfiler un costume qui est trop petit pour vous pour pouvoir entretenir un lien familial, et cela vous fait souffrir.

Dans un premier temps, je vous encourage à percevoir si ce que je décris ici est présent dans votre famille. Percevoir le costume familial est la clé pour vous en libérer.

Voilà tout pour cet article. N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux pour aider vos amis à prendre conscience de la manipulation familiale et à ouvrir les yeux 👀

Dans le cas où vous souhaitez bénéficier de mon accompagnement en tant que coach en développement personnel pour mettre fin aux émotions de souffrance, avancer dans votre vie et transformer vos problèmes en force, je suis disponible en consultations de coaching par Skype, par téléphone ou au cabinet.

En savoir plus sur les consultations

ABOUT AUTHOR

Stan CARREY

COMMENTS ( 2 )

  • Sylvie jourde

    merci d avoir cité le chantage aux petits enfants. je culpabilisais beaucoup de vivre cela.

    • Stan CARREY

      Vous n’y pouvez rien. C’est la personne qui vous fait vivre ce chantage qui a un comportement toxique et moralement incorrecte, par vous. Courage

Laisser un commentaire