Biographie

Je me nomme Stan Carrey, et j’ai 25 ans. J’exerce en tant qu’écrivain, sophrologue et coach en développement personnel. Il y a quatre ans, j’ai pris conscience du fait que je n’étais pas heureux, et j’ai décidé d’entreprendre une quête du bonheur. Cette démarche m’a amenée à plonger à l’intérieur de moi, et à affronter mes plus grandes peurs pour réaliser mes rêves.
Laissez-moi vous raconter brièvement mon histoire par le biais de cette biographie.

  • 1993 : L’année de ma naissance à Strasbourg
  • 1994 : c’est à cette année que remontent mes premiers souvenirs. Je me rappelle que je me demandais pourquoi les gens faisaient tous “semblant” de ne pas savoir les choses. Je me demandais aussi pourquoi le monde ne répondait pas à mes désirs et besoins.
  • 1995 : J’ai davantage de souvenirs de cette période. J’ai probablement commencé à faire semblant de ne pas savoir les choses et à me construire un égo.
  • 2000 à 2006 :
  • L’école primaire. Je vis mal l’école et je n’ai pas d’amis, car j’ai du mal à entretenir une relation avec les enfants de mon âge. Je sens des barrières qui les empêchent de me comprendre. Comme si j’étais bloqué en moi et que quoi que j’exprime, personne ne me comprendrai réellement. Les professeurs me disent ce que je dois faire, ce que je dois être, que je dois écouter, de ne pas parler, ni bouger, ni rêver… Même rêver est mal vu, on appelle cela “rêvasser”. Ma mère commence à me battre à cette période et alterne entre relation fusionnelle, sur-responsabilisation et coups et punitions hardcores.
  • 2006 :

Ma mère ayant un comportement manipulateur pervers narcissique envers moi, la situation devient très violente et malsaine. J’ai atterri en foyer pour enfance et j’y suis resté durant deux ans et demi. J’étais ballotté entre l’éducation de ma mère, celle de l’école et celle des foyers. Je sais qu’il existe des situations bien pires que la mienne. Donc merci à l’existence de m’accorder le droit de vivre ce que je vis. J’aime profondément mon parcours et ce qu’il m’a enseigné et je suis reconnaissant à l’existence de m’accorder une place en son sein. Je suis au collège durant cette période, et j’ai toujours beaucoup de mal à me faire des amis. J’ai du mal avec le programme scolaire, car on ne m’apprend pas à comprendre les choses, on m’apprend seulement à retenir des données et à obéir.

  • 2008 : J’atterris au lycée et je reviens vivre dans le domicile de ma mère. Je décroche totalement des cours car je passe mon temps en mode survie. Je manque de nourriture, je n’ai pas d’endroits où dormir ou bien je suis enfermé par ma mère. Et j’ai le droit à de la violence et des insultes tout au long des moments que je passe avec ma mère. Par contre, j’ai enfin à l’âge de 17 ans rencontré des amis qui me comprennent et avec qui je peux échanger et jouer. Je suis heureux de les avoir rencontré.
  • 2012 : le climat au sein du domicile familial devient vraiment trop malsain et nocif. J’ai réussi grâce à l’aide d’un éducateur à fuir et à gagner ma liberté.
  • 2013 : Je trouve un emploi à la CAF pour payer le loyer et la nourriture. Après avoir vécu un an comme un guerrier sans frigo ni plaques chauffantes ni micro-ondes, mais pour moi c’est le paradis haha!

2015 : Je décide de prendre ma vie en main.

  • J’estime avoir en moi les capacités nécessaires pour construire une belle vie où j’étudie ce qui me plaît et où je suis heureux et épanoui. Je décide que je vivrai de ma passion, et plus tard je serai heureux.
  • Je démissionne ensuite de la CAF et je commence à me former en sophrologie. À partir de ce moment, j’entame ce que j’ai toujours rêver d’accomplir : le déconditionnement. J’apprends à mon mental à se défaire de l’autorité, de l’obéissance, de la croyance, ainsi que de l’illusion. Je désapprends tout ce que les adultes m’ont enfoncé dans le crâne. Peu à peu, je me détache de la souffrance. Je médite beaucoup par le biais de la sophrologie, et j’étudie la conscience humaine, pas dans un livre mais en m’observant moi-même.
  • 2016 : L’année de la traversée des peurs. Je me détache de ce qui doit être, de la pensée, des émotions de souffrance, et j’apprends à vivre dans le monde. J’apprends les lois de l’univers et j’apprends à transmettre le bonheur au-delà des mots : par la pratique.
  • 2017 : Je publie mon premier livre “Canaliser, L’art de communiquer avec l’Univers”Canaliser, l'art de communiquer avec l'univers
  • J’ouvre mon cabinet de sophrologie et je lance le site masophrologie.fr. Je souhaite aider le plus de gens possible à trouver le bonheur, à se comprendre, à se détacher de la souffrance émotionnelle et à être en paix avec eux-mêmes. Qu’il s’agissent des croyances, de la pensée ou du corps, toute souffrance peut prendre fin car elle a un commencement. C’est dans cet optique que je pratique la sophrologie : car j’amène les gens à vivre et à ressentir la vie, à se détacher du lourd poids du passé. Je vous aime et j’aime la vie. Je souhaite vous apporter tout ce qu’il est en mon pouvoir de vous apporter.
  • Il me semblait que l’année 2017 était celle de la libération émotionnelle… Mais bon, 2017 était encore plus intense et puissante à ce niveau. J’ignore ce qui m’attend pour la suite, mais j’apprends à lâcher prise sur tout ce qui est en trop dans ma vie. J’écoute la vie et apprends à lui faire confiance. Je me laisse et porter même par la souffrance pour émerger l’esprit libre.

2018 :

Livre journal d'un explorateur de la consience stan carrey

  • Je déménage à Toulouse et y réside avec ma femme.
  • Sortie de mon deuxième livre “Journal d’un explorateur de la conscience” dans lequel j’y raconte ma traversée de la nuit noire de l’âme.
  • Ma chaîne YouTube Stan Carrey SuperCoach atteint les 10 000 abonnés. Je suis heureux de pouvoir partager mon contenu avec toutes ces personnes 🙂

La Sophrologie

Je me suis formé à la sophrologie auprès de l’école Sophragora, de l’école de Sophrologie du Languedoc,  et de l’EFDS (jamais deux sans trois!).

J’exerce dans mon cabinet pour accompagner les gens vers l’atteinte de leurs objectifs. Pour instaurer un équilibre solide dans l’esprit, dans le corps et dans le cadre de vie. Je suis disponible en consultation ICI d’ailleurs 😉

Avec amour, Stan Carrey