Esprit Hyperactif : Entraîner sa concentration en 3 points

Esprit Hyperactif se concentrer stan carrey sophrologie

Vous aussi, vous avez du mal à rester focalisé sur un seul sujet pendant longtemps? Vous avez l’impression d’avoir un esprit hyperactif, qui a du mal à focaliser son attention ou à rester concentré sur la même tâche pendant longtemps? C’est quelque chose de courant chez lez surdoués, adultes zèbres, hyperactifs, tdah, ou encore autistes asperger. la concentration n’est pas problématique, mais plutôt la capacité à la mobiliser sur commande. Dans cet article, je vous donne trois techniques ou trois outils ou pour vous concentrer plus facilement.

 

Au programme :

  •  

    Qu’est-ce qu’un esprit hyperactif ?

    Je distingue l’esprit hyperactif de la personne dite entièrement hyperactive. L’esprit hyperactif signifie que seul votre esprit est toujours en mouvement, toujours éparpillé et occupé. Si vous avez un esprit de la sorte, vous n’avez pas forcément de mal à rester calme physiquement, voir immobile. Mais votre esprit à beaucoup de mal se taire, et vos pensées sont sans cesse dirigées vers autre chose. Vous avez des difficultés à mener un projet à bien car vous êtes attirés par beaucoup de domaines différents.

    Se limiter à un centre d’intérêt précis ne vous intéresse pas. Et vous avez rapidement fait le tour d’un sujet qui vous a un jour passionné. Vous pouvez devenir très rapidement de véritables experts dans un domaine, et vous avez donc un grande capacité à transmettre votre expertise pour aider les autres personnes. Ce trait de caractère est spécifique aux surdoués, dit adultes zèbres, ou aux autistes asperger ou personnes ayant été diagnostiquées TDAH (trouble de développement de l’attention chez l’enfant ou chez l’adulte). Encore une fois, ce n’est qu’un diagnostic. Il peut aider à se comprendre, mais n’en faisons pas une étiquette limitante.

    Premier bon conseil pour un esprit hyperactif

    Acceptez-vous tels que vous êtes. Okay, votre esprit ne veut pas se taire. Et alors? Pourquoi le forcer à se taire, et à devenir chiant et ennuyeux? Personnellement, j’ai déjà essayé. Et ça ne m’a aidé en rien. Ce fonctionnement de mon esprit est ce qui fait ma force, et ce qui m’aide à comprendre et à accomplir de grandes choses. Je vais vous donner quelques conseils pour maîtriser votre esprit. Mais pas pour le contraindre à être différent de ce qu’il est.

    Votre est précieux, et ses capacités sont grandes. Tellement grandes, même, qu’elles ne peuvent être contenues par les centre d’activités banals que la société vous offre. Il vous faut un centre d’intérêt bien plus grand et inaccessible que tout ce que vous avez connu. Ce centre d’intérêt, c’est vous-mêmes. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet ou quelques conseils, je suis disponible en consultation ICI, ma chaîne YouTube est pleine de vidéos sympas ICI, et mon site regorge d’articles sur le sujet! Passons à la suite concernant la concentration maintenant!

    Deuxième conseil : Voyez un intérêt à ce que vous faites

    Votre esprit est fait de telle sorte que s’il ne voit aucun intérêt à ce qu’il fait, il part ailleurs. C’est à dire que lorsque que le milieu dans lequel vous êtes ne vous intéresse aucunement, votre esprit s’évade et pense ou rêve à autre chose. Si vous voulez arriver à vous concentrer, vous devez sans cesse voir un intérêt à ce que vous faites. Comme je l’ai déjà dit dans d’autres articles, l’intérêt peut être direct ou indirect.

    Un intérêt direct :

    La tâche que vous accomplissez vous plaît et vous prenez du plaisir direct à la faire. Il peut s’agir d’un sport, d’un jeu, d’un apprentissage, d’une méditation… Dès que vous aimez ce que vous faites au moment où vous le faites, vous allez être attentif et pleinement présent.

    Un intérêt indirect:

    Lorsque vous accomplissez quelque chose qui ne vous plaît pas spécialement, mais en vue d’une récompense qui vous tient à cœur, c’est cela que j’appelle un intérêt indirect. Vous pouvez accomplir quelque chose de pénible en vue d’avancer dans vos objectif, travailler en vue de gagner un gros salaire, faire des démarches administratives pénibles en vue de déménager dans un bel endroit, etc…

    Les deux intérêts combinés laissent place à l’hyper concentration

    Si vous prenez du plaisir à accomplir une tâche qui vous mène vers vos objectifs, la peur prend fin temporairement. Vous êtes alors pleinement présents. Et vous entrez en état d’hyper concentration. Plus de précisions ICI.

    Troisièmement : Entraînez-vous

    Se concentrer quand on en a envie, c’est cool. Mais pour que votre corps obéisse à votre pensée, il va vous falloir de l’entraînement. Plus vous allez vous concentrer, plus vous allez intégrer ce réflexe. Et plus vous allez comprendre comprendre comment y arriver. Il ne s’agit pas de contraindre votre esprit à ne plus penser. Mais plutôt à amener votre esprit à utiliser toute son énergie en un point précis. Pour vous entraîner, je vous propose des séances de sophrologie en audio MP3 ICI. Plusieurs séances sur la page sont gratuites. Et dans chacune vous trouverez des exercices de respiration, de scan corporel et de concentration sur une partie du corps. Entraînez-vous bien et votre esprit sera invincible.

    En conclusion :

    Un esprit hyper actif n’est pas un handicap. Il est simplement différent des autres esprits. Il ne tolère pas rester statique trop longtemps, ni être contraint à effectuer quelque chose dénué de sens. Cet esprit est une partie de vous, et votre ami le plus précieux. Entraînez-le, et éduquez-le à ne pas s’auto saboter. Si vous utilisez votre esprit et ses capacités pour vivre votre vie de rêve… Vous y arriverez. Vous êtes dotés de la capacité d’accomplir de grandes choses. Mais dans la patience et la persévérance.

    Si vous souhaitez obtenir une vidéo d’entraînement de l’esprit offerte, vous pouvez renseigner votre adresse mail dans le petit formulaire ci-dessous.

    Je vous souhaite un belle journée ou soirée, et une très belle vie.

    Amicalement, Stan Carrey, Sophrologue

     

ABOUT AUTHOR

Stan CARREY

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire