Parents manipulateurs narcissiques : 5 conséquences pour les enfants

Parents manipulateurs narcissiques : comment s’en sortir ? Si vous avez été éduqué par des parents pervers narcissiques, il est fort probable que vous en gardiez certaines séquelles à l’âge adulte.
Le parent manipulateur narcissique a tendance à abuser du pouvoir que lui confère l’autorité parentale. Il peut rabaisser verbalement son enfant et le persuader qu’il est un bon à rien, l’insulter et le battre, lui demander des choses impossibles à accomplir pour le mettre en échec et le punir ensuite… Pour lui, tous les moyens sont bons pour dominer son enfant.

Voyons ensemble quelles sont les cinq principales séquelles que gardent les enfants de parents pervers narcissiques et comment s’en sortir dans chaque cas.

1. Le perfectionnisme

parents manipulateurs narcissiques perfectionnismeLe perfectionnisme est la séquelle la plus courante chez les enfants de parents manipulateurs pervers narcissiques.
Le parent PN ne manifestera de la sympathie à son enfant que lorsqu’il se comportera « parfaitement » et qu’il ne commettra aucune erreur. Il demandera même à son enfant de réaliser l’impossible pour le mettre en échec et ensuite le rabaisser méchamment.

L’enfant retient que son parent n’est gentil avec lui que lorsqu’il fait parfaitement bien tout ce qu’il a à faire. L’être humain a besoin d’amour pour grandir, et adopte très souvent un comportement lui permettant de l’obtenir de la part de ses parents. Lorsque ceux-ci lui manifestent un amour conditionnel, il se doit de se plier à leurs exigences pour être aimé.

L’enfant de PN ne s’accordera le droit au repos que lorsqu’il sera « parfait ». Il s’appliquera alors minutieusement sur tout ce qu’il fera dans le but de correspondre à ce qu’il voit comme la perfection.

Vaincre le perfectionnisme

Le perfectionnisme peut vous aider rendre un travail propre, et à bien vous appliquer à l’ouvrage. Par contre, il peut vous ralentir dans vos projets : à force de chercher comme faire les choses parfaitement et pas autrement, vous restez sur place et vous n’avancez pas.
De même que vous pouvez croire que vous n’êtes pas parfaits tel que vous êtes, et que vous devez devenir différent pour avoir enfin le droit de vous laisser vous-mêmes tranquille.

Afin d’y mettre un terme, je vous invite à méditer sur le fait que vous êtes déjà parfaits tel que vous êtes. Vous pouvez également fournir un travail qui n’est pas parfait et constater que les résultats peuvent aussi être positifs pour vous. Trouvez le juste milieu entre en faire trop et pas assez.

2. La faible estime de soi

Lorsque le parent manipulateur rabaisse son enfant et l’insulte en permanence, comment faire pour avoir confiance en soi à l’âge adulte ?

À force d’entendre qu’il est un bon à rien, qu’il n’arrivera pas à réaliser ses rêves, ou encore qu’il est ridicule d’être heureux, l’enfant finit par croire que ses parents ont raison.
Il est persuadé qu’il n’a pas le droit au bonheur et commence inconsciemment à se dire dans ses pensées ce que son parent lui a longtemps répété. Le manipulateur n’a alors plus besoin de rabaisser sa victime car celle-ci le fait déjà toute seule.

Être fier de soi, même après avoir côtoyé des parents manipulateurs

Pour mettre fin à cette faible estime de soi, il vous faut accomplir des choses dont vous pourrez ensuite être fier(e) ! Par exemple : créez-vous le travail de vos rêves, emménagez dans un lieu qui vous plaît, ou encore coupez les ponts avec vos parents pervers narcissiques !

Plus vous allez faire ce qui vous rend fier de vous, plus votre estime de soi va grandir ! Lorsque vous n’avez pas osé dire ses 4 vérités à quelqu’un ou que vous avez échoué à atteindre un de vos objectifs, notez sur papier tous les « j’aurais dû faire ceci ou cela » qui vous traversent la tête, ils sont précieux. Ensuite, passez à l’action ! C’est à force d’essayer qu’on réussit !

3. La Dépendance affective

La dépendance affective est la croyance que l’amour est une denrée rare et que très peu de personnes peuvent vous le donner. Lorsque vos parents ont été manipulateurs pervers narcissiques, vous avez probablement manqué cruellement d’amour, de gentillesse et de bienveillance dans votre quotidien.
Le PN a un comportement insultant et méprisant. Sa façon d’agir le pousse à être haï de sa victime. Sa seule solution pour qu’elle reste auprès de lui est de la maintenir dans la peur. Il peut donc la persuader qu’elle doit rester auprès de lui car c’est son devoir, ou bien qu’elle ne sera pas capable d’être aimée par quelqu’un d’autre.
Répétant le même schéma plus tard, de nombreux enfants de parents manipulateurs sautent dans les bras d’un conjoint froid et distant qui ne leur manifeste pas d’amour et ne les accepte pas comme ils sont.

Vaincre la dépendance affective :

Mettre un terme à la dépendance affective est possible lorsque vous voyez par vous-mêmes que l’amour est disponible partout, et que de nombreuses personnes peuvent vous en donner. Je peux vous conseiller de donner de l’amour et de la gentillesse à un grand nombre de personnes, et observez que la plupart d’entre elles vous le rendra. Faites vos tests et évaluez le résultat par vous-même.

4. Culpabilité

L’enfant croit naturellement ses parents. Ils lui apprennent comment fonctionne le monde et ce qui est bien ou mal.
Un parent manipulateur va user de sa crédibilité pour faire du chantage affectif à son enfant. Il lui dira que c’est son devoir de rendre son parent heureux, et se montrera toujours plus exigeant envers lui. Étant donné que le parent manipulateur peut faire vivre un enfer à son enfant, celui-ci ne restera pas pas peur, mais par devoir ou par crainte.

À l’âge adulte, ce comportement persiste, et peut donner de la culpabilité abusive dès lors que nous quittons quelqu’un ou que nous ne nous comportons pas comme il l’attend.
La culpabilité est lourde et pesante, et peut nous paralyser à chaque fois que nous estimons être méchant. La plupart du temps, elle se produit lorsque nous refusons de nous sacrifier pour rendre l’autre heureux.

Pour mettre un terme à la culpabilité liée aux parents manipulateurs :

Pour y mettre un terme, je vous invite à continuer de vous sacrifier pour rendre les heureux jusqu’à ce que vous en ayez naturellement marre de le faire pour plusieurs raisons :

  • Vous n’arrivez pas à les rendre heureux mais simplement à les contenter de manière éphémère
  • Quoi que vous fassiez, ils en demandent toujours plus et comptent toujours sur vous
  • Lorsque vous arrêtez de vous sacrifier pour rendre l’autre heureux, il est possible qu’il se mette en colère contre vous et « oublie » tout ce que vous avez fait de bien pour lui.
  • Vous n’êtes pas responsable des émotions d’autrui. Seul lui peut les gérer (cela vaut pour vos parents manipulateurs)
  • Vous êtes responsable des vôtres par contre, et ce dès maintenant !

5. La méfiance exagérée

Les parents manipulateurs narcissiques ont des tendances paranoïaques : ils sont persuadés que le monde extérieur veut leur nuire et se sentent en permanence persécutés. Ils croient que leurs enfants agissent dans le but de leur pourrir leur journée ou bien de les énerver.
Ce tempérament les pousse à se méfier de leurs enfants, et à fouiller leurs jardins secrets dans les moindres recoins à la recherche de preuves qu’ils préparent un mauvais coup.
Une personne épiée de la sorte et traitée en ennemi verra son parent comme quelqu’un de dangereux dont il faut se méfier. Il côtoiera le mensonge, la violence, la ruse et la tromperie dès son plus jeune âge.

En grandissant, l’enfant continuera à se méfier des gens qu’il rencontre. Étant donné que ses parents lui ont montré l’exemple du mensonge et de la trahison, il aura peur que cela se reproduise et aura beaucoup de mal à accorder sa confiance à quelqu’un. Celui-ci pourrait à tout moment le trahir, après tout.

Apprenez à vous faire confiance

Pour se défaire de la méfiance exagérée, il est important de réaliser que la plupart du temps, c’est vous-mêmes qui vous faites le plus de mal. Entre le futur que vous redoutez et le passé traumatique qui vous hante, c’est dans le présent que vous vous infligez une grosse dose de peur.
La méfiance naît en votre cœur, c’est là qu’elle prend racine.
Personne ne pourra plus vous blesser émotionnellement, vous humilier, vous rabaisser devant les autres ou vous faire pleurer si vous avez une bonne opinion de vous-mêmes. Lorsque vous prenez les méchants propos d’autrui pour vrai, vous vous faites du mal tout seul.

En conclusion :

C’est souvent difficile à admettre, mais le parent manipulateur ne souhaite pas l’épanouissement personnel de son enfant. Il veut le garder auprès de lui, diminué psychologiquement et physiquement si possible.

Être son propre meilleur ami, ça s’apprend avec le temps. Lorsque vous vous comportez comme votre meilleur ami, jamais vous ne vous rabaisserez ou vous infligerez de la culpabilité. Vous vous réconforterez à chaque coup dur, et apprendrez à vous aimer davantage chaque jour.
Le parent manipulateur utilise son enfant comme un objet pour obtenir de l’attention, une main d’œuvre ou simplement le plaisir d’avoir une personne qui ne l’abandonnera pas car elle devient dépendante de lui.

La meilleure arme contre ce genre de personne, c’est d’être votre propre meilleur ami.

Être son propre meilleur ami, ça s’apprend avec le temps. Lorsque vous vous comportez comme votre meilleur ami, jamais vous ne vous rabaisserez ou vous infligerez de la culpabilité. Vous vous réconforterez à chaque coup dur, et apprendrez à vous aimer davantage chaque jour.
Le parent manipulateur utilise son enfant comme un objet pour obtenir de l’attention, une main d’œuvre ou simplement le plaisir d’avoir une personne qui ne l’abandonnera pas car elle devient dépendante de lui.

Si vous estimez avoir besoin d’aide pour traverser une passe difficile avec des parents manipulateurs, je suis disponible en coaching :

ABOUT AUTHOR

Stan CARREY

NO COMMENTS

Laisser un commentaire