Comment Sortir des Ténèbres de votre Esprit en 7 étapes

Comment Sortir des Ténèbres de l'Esprit stan carrey

Bonjour, et bienvenue à vous pour la lecture de cet article. Je le rédige pour vous indiquer comment sortir des ténèbres de votre esprit. Comment traverser une situation difficile, vivre un deuil, y voir clair dans une situation conflictuelle… Comment régler un conflit intérieur, accepter une situation inacceptable, ou encore aller de l’avant quand vous vous retrouvez face à un mur. J’appelle cela : “Mon esprit perce les ténèbres”. C’est de cette manière que je peux sortir d’une dépression par exemple, également appelée “nuit noire de l’âme”.

Je vais vous donner de précieuses étapes qui pourraient bien vous aider à résoudre les problèmes de l’existence par soi-même de façon concrète et mesurable. Dans cet article, je vous lègue donc ma connaissance acquise par une longue et silencieuse contemplation de mon esprit.

Au programme :

Traverser les ténèbres de l’esprit humain

Il arrive durant notre vie que nous traversions des périodes très difficiles. Elle comprennent soit des conditions extérieures extrêmes (manque d’argent, agressivité, santé en péril), soit un esprit très tumultueux (dépression nerveuse, perte de repères, crise existentielle, grande peur et l’impression de mourir de l’intérieur.
Durant ces périodes, nous pouvons nous sentir faible, totalement désorienté et incapable d’identifier clairement la cause du problème. Nous cogitons sans cesse pour trouver une solution, mais tout ce qui passe dans nos pensées, c’est l’état désastreux de notre situation actuelle en comparaison avec ce que nous souhaitons qu’elle devienne.

J’appelle cette période la traversée des ténèbres. Elle se produit lorsque vous vous retrouvez confrontés à une partie de vous que vous avez longtemps ignorée. Il s’agit en général de quelque chose que vous refusiez de vous avouer ou de regarder en face depuis plusieurs années. Vous avez peut-être bâti votre vie en prenant un masque que vous portez pour votre réelle personnalité. Ensuite, vous prenez conscience de ce masque et vous ne voulez plus le porter. Mais la vie que vous vous êtes bâtie correspond à cette facette de votre personnalité.

S’en suit un conflit assez violent entre deux parties de vous-mêmes. Vous pouvez perdre temporairement toute motivation pour quoi que ce soit, dormir à des heures inhabituelles, perdre l’appétit, vous haïr vous-mêmes, haïr autrui, cogiter sans cesse et vous sentir totalement vide et lourd(e). Ce sont les symptômes de la dépression nerveuse. Elle peut prendre fin en quelques jours à peine, tout comme durer plusieurs mois. Et si c’est le cas, vous risquez de vous y enfoncer tellement profondément que vous ne savez même plus comment le conflit interne a commencé.
Mais rassurez-vous, ce n’est pas grave.

Les Étapes pour sortir des ténèbres de votre esprit

Cette zone de turbulence que vous traversez peut prendre fin. Vous pouvez y parvenir sans mes conseils par vous-mêmes. Mais je compte bien vous expliquer les différentes étapes qui me permettent d’y mettre fin, car je suis conscient que vous lisez probablement cet article pour y trouver de l’aide.

1 : Vous rendre compte que vous souffrez

Pour certains, c’est peut-être évident, mais pas pour tout le monde. Si vous voulez mettre fin à la souffrance, il convient d’abord de réfléchir à la question suivante : “Quelle souffrance ?”. Peut-être avez-vous déjà mis des mots sur ce que vous ressentez, et bravo à vous parce que ce n’est pas évident. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite à faire un petit topo de ce qui se passe en vous (et sans vous mentir).
Le but n’est pas de trouver la solution ici mais simplement de voir à peu près ce qui vous fait mal : De quoi ai-je profondément envie ? De quoi ai-je peur ? Suite à quelle pensée est-ce que je souffre? Cette souffrance est-elle de la peur, de la colère, de la tristesse, une douleur physique…?

Prenez un moment pour être un minimum au courant de votre activité intérieure, c’est vraiment important.

2 : Souhaitez arrêter de souffrir

Une fois que j’ai pris note de ma souffrance, je souhaite qu’elle prenne fin. Mon adversaire change à ce moment, ce n’est plus la situation extérieure pénible qui doit changer ma souffrance face à cette situation. Quand je parle de mettre fin à la souffrance, ça ne veut pas dire se résigner à accepter une situation qui vous déplaît. Mais si vous n’avez pas les moyens de mettre un terme ce qui vous déplaît tout de suite,il va falloir vivre avec un petit bout de temps.

Peut-être n’avez-vous pas les moyens financiers ou même le courage de vous orienter vers votre rêve tout de suite. Alors, en attendant d’avoir ce qu’il vous faut, soyez patient. Et cette patience consiste à ne plus souffrir parce que vous savez que ce n’est qu’une question de temps avant de réaliser vos souhaits 🙂

3 : Observer ce qui se passe en soi et dans le monde extérieur

programme vidéo anti pervers narcissique risque dépression homme triste assis noir orange comment sortir des ténèbres

À partir de ce moment, je suis livré au total inconnu. J’ignore comment mettre fin à la souffrance ni même quelle est sa cause. Est-ce une situation extérieur qui me fait souffrir? Est-ce un désir, ou un attachement? Si oui, lequel, et comment y mettre fin?

J’admets que je suis totalement ignorant de comment régler mon problème. Car si je le savais, je l’aurais déjà réglé pour arrêter de souffrir. Je développe alors ma capacité d’observation. Cela consiste à rester conscient de tout ce qui se passe en moi. Je prends note intérieurement de mes pensées et de mes émotions tout au long de la période pénible.

Certes, je continue à penser, à avoir peur ou à souffrir mais j’en suis conscient. J’observe patiemment tout mon environnement intérieur ainsi que mon environnement extérieur à la recherche de quelque chose qui mettra fin à la souffrance. L’observation consiste donc à se contempler assez souvent comme son propre sujet d’étude. Il n’y a pas de but précis, simplement observer et rester neutre. Que ce soit bien clair, je ne vos invite pas à lutter contre vous-mêmes pour arrêter de penser et vous observer. Mais à continuer tout ce que vous faisiez en rajoutant de temps un temps un petit compte rendu de votre situation intérieure et extérieure.

4 :  La prise de conscience sur laquelle s’appuyer viendra d’elle-même


Le cerveau comprend les choses grâce à la répétition. Si vous voulez y voir plus clair sur votre situation, ce n’est pas du premier coup que vous allez y arriver. Il va falloir faire preuve de patience. Plus vous allez observer la même situation à répétition, plus vous allez augmenter vos chances d’avoir un déclic miracle. Ou bien une importante prise de conscience.

Cette prise de conscience arrive toujours de l’endroit de par lequel vous ne l’attendez pas. Elle est donc totalement imprévisible. Et il s’agit souvent d’une nouvelle compréhension du fonctionnement du monde et de soi-même, ou bien d’un regard nouveau porté sur les faits qui viennent de se dérouler.

Lorsque vous recevez cette prise de conscience, vous vous sentez plus léger(e), plus libre. Vous y voyez d’un coup plus clair sur votre situation qui semblait confuse quelques instants plus tôt. il s’agit d’une nouvelle certitude sur laquelle s’appuyer pour se sortir des ténèbres. Pour la recevoir, il convient donc de s’observer sans but précis. Observez tout ce que vous pouvez observer en vous, en étant présent même durant les moments critiques.

5 : L’étape la plus difficile : prendre du recul

L’étape la plus difficile consiste à prendre réellement du recul sur sa situation. Nous ne sommes pas habitués à voir ce qui se passe réellement dans notre esprit. Prendre de la hauteur nécessite donc du courage. Du courage dans la non-action. Je nomme cela le courage de rester immobile pendant la tempête.

L’émotion est comme une vague qui nous traverse, et une fois que la souffrance pointe le bout de son nez, il vaut mieux la vivre pleinement que de se masquer les yeux pour faire semblant de ne pas la voir. Cherche à fuir l’émotion va juste la renforcer, croyez-moi. Une fois que la tempête émotionnelle bat son plein, je vous invite à ne pas chercher à vous cacher ce que vous ressentez, et à patienter. L’émotion finira par vous traverser et s’en aller. Et là, vous serez libéré(e) de la souffrance en rapport avec votre situation.

Une fois l’esprit libéré de la peur, vous pourrez agir justement et droitement pour mettre un terme à ce qui ne vous convient plus.

6 : La souffrance prend fin

Grâce à l’observation, ma souffrance prend fin. Je garde la certitude qu’elle va un jour prendre fin et cela se produit rapidement sous quelques jours. Sachez qu’un grosse souffrance ou blessure d’âme profonde peut prendre plusieurs mois ou années à être totalement guérie. Cela s’effectue étape par étape en mettant aux petites souffrances qui se présentent à vous peu à peu.

La souffrance prend fin en même temps que la cause de la souffrance.

7 : S’habituer au nouveau climat intérieur

Une fois que vous avez vaincu votre peur, il va falloir prendre un moment pour vous habituer ou vous ajuster au nouveau climat intérieur. Et donc pour vivre pleinement le nouveau “soi” que nous sommes : plus libre, plus sage et plus léger surtout. Cela prend quelques jours d’ajustement de ses désirs pour retrouver ses repères dans le monde extérieur et dans l’esprit.

8 : Si nécessaire, répétez les étapes précédentes jusqu’à avoir le cœur léger

Mettre fin à la souffrance constitue chez moi un cycle qui se répète et allège mon quotidien peu à peu. En bravant mes peurs une à une, je rencontre de moins en moins de choses qui me font peur chaque jour. J’ignore si un jour la peur aura totalement quitté mon cœur, mais je le souhaite. À chaque souffrance vaincue, j’ai quelques jours de repos et de répit, puis de nouveau du travail. Celui choisis d’affronter ses peur souffre, mais celui qui choisit de les fuir souffre aussi. Donc je préfère les affronter et évoluer que de les fuir.

En conclusion :

À chaque fois que vous souffrez et que vous souhaitez sortir des ténèbres, vous pouvez répéter sans cesse ces étapes que je vous ai fournies. Mais sachez que vous pouvez trouver votre propre façon à vous de mettre fin à la souffrance. Le plus important c’est que cela vous fasse du bien et que ça marche. Comme ma façon de faire fonctionne très bien pour moi, je vous la partage. Si vous avez trouvé une façon de faire totalement différente et qui fonctionne aussi… Et bien je vous en félicite 😉

Si cet article vous a aidé ou motivé, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux ou avec vos amis 😉

Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter et recevoir une vidéo de coaching par mail pour vous aider à mettre un terme à la souffrance émotionnelle. Pour cela, il vous suffit de renseigner votre mail dans le petit formulaire ci-dessous.

Je vous souhaite une belle vie, et de surmonter les difficultés qu’elle vous présente.
Amicalement, Stan Carrey, sophrologue, écrivain et coach personnel.

Liens utiles : Stan Carrey en consultation ICI, Une vidéo sur la traversée des ténèbres et l’éveil spirituel ICI.

ABOUT AUTHOR

Stan CARREY

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire