Antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères Par Stan Carrey, Sophrologue

Antidépresseurs,Somnifères,et Anxiolytiques fonctionnement comment ça marche stan carrey sophrologue

Antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères, calmants… Par Stan Carrey, Sophrologue

Bonjour, je me nomme Stan Carrey et j’exerce en tant que sophrologue. Aujourd’hui je compte vous présenter le sujet des antidépresseurs, somnifères, calmants et anxiolytiques. Je vais vous expliquer le fonctionnement des antidépresseurs, comment ça marche, quels sont les anxiolytiques et somnifères naturels, et quels sont leurs dangers risques.

Toutes ces substances chimiques sont prescrites aujourd’hui par les médecins, et ils appellent ça des « médicaments ». Ces prétendus médicaments font tout sauf soigner la personne malade qui les consomme.
Dans cet article, je vais vous expliquer comment fonctionnent les antidépresseurs, somnifères et autres anxiolytiques au niveau physique, mental et émotionnel. Vous comprendrez donc leurs conséquences négatives et positive sur le sujet qui les consomme.
somnifère effets secondaires antidépresseur fonctionnementJe vous parlerai de leurs nombreux et fréquents effets secondaires et conséquences sur le comportement humain. Et plus particulièrement de la dépendance qu’ils peuvent engendrer au niveau chimique et mental. Et enfin, je vous donnerai mon point de vue sur le sevrage : pourquoi et comment arrêter, et quelles en seront les conséquences.

Si vous consommez des antidépresseurs, anxiolytiques ou somnifères, ou que vous connaissez des personnes dans votre entourage qui en consomment, installez-vous confortablement. Cet article est fait pour vous.

Au programme :

 

 

Le fonctionnement chimique des antidépresseurs, somnifères et anxiolytiques

Toutes ces choses sont des produits psychotropes. C’est-à-dire des molécules qui agissent sur le fonctionnement du cerveau et du système nerveux central. Ils influent sur le système de récompense et libèrent une sensation de plaisir dans le corps. C’est pour cela qu’ils sont prescrits, d’ailleurs.

Chez un sujet dépressif ou très anxieux, ces psychotropes vont donc déclencher la sensation de bien-être ou d’euphorie, de détente, voir de mégalomanie. Ils agissent sur les procédés nerveux et neuronaux qui libèrent la dopamine et la sérotonine : les deux hormones du bonheur.

Les antidépresseurs :

anti dépresseurs tablette fonctionnement comment ça marcheLes anti-dépresseurs sont des substances chimiques qui agissent sur les connexions entre les neurones : les synapses. Selon la marque du médicament, les effets seront différents. Sous antidépresseurs, vous allez donc avoir un état de compréhension du monde modifié.
Le produit chimique va lui-même influer sur votre compréhension des événements. Mais ces perceptions ne sont que temporaires, et durent jusqu’à ce que les effets s’estompent naturellement.
Une fois l’effet estompé, le sujet va donc retrouver sa compréhension naturelle du monde, et s’en voir troublé car elle ne correspond pas du tout à l’état modifié de conscience entraîné par la drogue.

Les anxiolytiques :

anxiolytiques risques dangers naturel Les anxiolytiques sont des sédatifs. C’est-à-dire qu’ils vont entraîner un effet ralentissant de tout votre corps. Vous allez vous relaxer, vous sentir détendu, vos réflexes et vos capacités d’attention et de concentration vont diminuer, et votre respiration va petit à petit se caler sur le rythme respiratoire du sommeil.

Il s’agit donc de molécules relaxantes. Vous prenez une pilule qui chasse la sensation de tension du corps et de l’esprit en l’abrutissant légèrement.

Les somnifères :

Tout comme les anxiolytiques, les somnifères agissent sur le cerveau ou le système nerveux central et provoquent l’endormissement. Ils sont eux aussi des sédatifs, mais en plus puissants.

Les effets mentaux des antidépresseurs, somnifères et anxiolytiques :

Bien, nous avons parlé de leur fonctionnement chimique et physique. Maintenant passons à leurs effets sur le mental de la personne qui les utilise.

Toutes ces substances chimiques sont des psychotropes. C’est-à-dire qu’elles influent sur le cerveau pour entraîner un état modifié de conscience, cette fois-ci lié au plaisir. Nous percevons le monde d’une manière différente, les sens sont engourdis, et la compréhension change elle aussi.

En gros, c’est une pilule qui nous amène dans un état de conscience plus planant, et plus relaxant. Plus vous allez donc prendre cette pilule, plus vous allez l’associer à un état plaisant. La pilule va donc correspondre à une récompense, et cela va créer une accoutumance.

Les effets disparaissent mais pas la cause

somnifères danger se voiler la face effets secondaires

Et oui, les effets émotionnels sont différents grâce aux produits chimiques. Vous êtes moins nerveux, moins triste ou moins angoissé. Mais la cause des émotions vient de l’esprit. La peur se produit en rapport avec vos pensées. Ces médicaments influent temporairement sur vos pensées et donc sur vos émotions, mais leurs effets s’estompent vite.

Ils ne vous donnent aucune maîtrise de vous-mêmes. Ils vous donnent un poisson plutôt que de vous apprendre à pêcher. Du coup, vous vous retrouvez confrontés à vous-mêmes si vous ne prenez pas ces médicaments. Et il est plus facile de fuir dans l’addiction que de se regarder en face, surtout pour une personne affaiblie par la dépression nerveuse.

Bien entendu, il s’agit de l’effet souhaité. Mais selon l’individu, les effets secondaires sont très nombreux, et très fréquents.

Effets secondaires des antidépresseurs, somnifères et anxiolytiques :

 

L’effet secondaire principal : la dépendance

addiction médicaments antidépresseurs aideL’effet secondaire principal est l’addiction. La personne qui prend ces pilules est le plus souvent fragile mentalement dans le cas de crises d’angoisse, de burn-out, ou de dépression nerveuse. Elle a d’abord perdu tout contrôle sur son système nerveux et sur son mental. Ces pilules vont donc lui apporter une impression de contrôle temporaire.

Plus vous allez prendre ces pilules, plus vous allez les associer à une récompense. Et dont plus vous allez avoir envie et besoin de les prendre. Comme il s’agit de psychotropes, votre conscience est modifiée et vous avez une perception de la réalité totalement altérée. Vous perdrez le contrôle de vous-mêmes pendant le « trip », mais vous souffrez trop si vous arrêtez de les prendre.

Car une fois le trip et donc l’état de conscience modifié passés, vous vous retrouvez face à vous-mêmes. Vous devez alors de nouveau vivre vos pensées et vos émotions, mais si ce n’était que cela… L’état modifié de conscience engendré par ces traitements « médicamenteux » va chambouler vos pensées. Il va vous falloir un peu de temps pour arriver à penser comme avant. De nouveaux attachements se créent et de nouvelles souffrances.
Cette dépendance mentale engendre elle-aussi une dépendance physique. Les humeurs et mouvements de l’esprit déclenchent la libération de différentes substances chimiques dans le corps.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet des émotions, je vous invite à lire d’autre de mes articles, il s’agit d’une de mes sujets d’expertise.

Les autres effets secondaires :

Ces autres effets secondaires des antidépresseurs, somnifères et anxiolytiques sont assez fréquents. Par forcément un cas sur mille, mais plutôt deux cas sur trois :

  • Sauts d’humeur, violence physique, agressivité
  • Paranoïa et tendance à identifier tout son entourage comme coupable de son malheur intérieur
  • Déclenchement d’un tempérament bipolaire : peut passer de l’extase à la crise de haine et d’angoisse en quelques secondes
  • Augmentation du risque de cancer
  • Accentuation de la tendance mythomane et cleptomane pour combler un manque
  • Augmentation du risque de mortalité
  • Ralentissement du rythme respiration pouvant entraîner la mort
  • Donner le courage au dépressif de mettre fin à ses jours, de se suicider,
  • Une modification de la libido : baisse, hausse, ou activation envers des personnes qui n’ont pas à être concernées
  • Agitation et crises maniaques
  • Angoisse et peur augmentée
  • Et bien sûr, les habituels effets secondaires physiques des médicaments, allergies, nausées, vertiges, œdème de de Quincke…

Vous voulez toujours en prendre ?

Solutions de Sevrage :

 

Voir avec le médecin !

Addiction antidépresseurs solution fin danger stressEt oui, ça peut faire peur toutes ces saletés que les médecins ont tendance à donner aux gens malades pour aggraver leurs situations.

Mais il y a d’autres solutions pour guérir de la dépression, et même pour se sevrer de cette drogue médicamenteuse.

Tout d’abord, pour le sevrage, je vous conseille de voir comment faire avec votre médecin. Un arrêt brutal de certains médicaments peut vous tuer. La maladie en elle-même ne vous tuera pas, mais les effets que certains médicaments ont sur votre organisme, oui.

Par exemple, le Gardénal est un médicament de la famille meurtrière des barbituriques. Il est censé traiter l’épilepsie. Mais sont arrêter peut générer une crise d’épilepsie particulièrement violente entraînant la mort du sujet. De nombreuses personnes se voient condamnées à le prendre à vie à cause de ça ! Et c’est probablement pour cela qu’il est encore en vente : pour ne pas arrêter le traitement des gens dont la vie en dépend.

Je vous conseille fortement de voir avec votre médecin comment faire pour arrêter, ou avec un des rares médecins généralistes homéopathes. Ils pourraient bien avoir une solution douce pour faire la transition.

La Sophrologie ?

La sophrologie est une méthode paramédicale assez douce. Elle comporte des exercices de relaxation dynamique, de respiration, de mouvements lents et de visualisation. Cette méthode scientifique est le parfait anti-stress naturel. J’exerce en tant que sophrologue, et je peux vous dire que c’est la meilleure méthode que je connaisse pour accompagner une personne dépressive et l’aider à s’en sortir.

sophrologie anti dépresseur somnifère anxiolytique naturel solution

Au lieu de vous donner un produit chimique qui va vous relaxer, la sophrologie vous donnera des techniques pour vous détendre par vous-mêmes et faire le ménage dans votre esprit. Du coup aucun risque de dépendance à la sophrologie, parce que vous devenez de plus en plus maître de vous-mêmes. Maître de votre détente et de vos pensées heureuses.

Que ça soit dans un optique de sevrage des médicaments ou de guérison de la dépression, je vous recommande fortement la sophrologie. Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi ICI. Ou encore recevoir des audios MP3 de séances de sophrologie gratuites ICI.

En conclusion :

Ces médicaments ne soignent pas. Ils se contentent de masquer les effets de la maladie, mais la cause est toujours présente. Les problèmes sont toujours là dans notre vie. Dès lors qu’ils arrêtent de faire effet, les effets reviennent. Cela rend le sujet dépendant. Il perd toute sa liberté car il a besoin de manger des pilules pour ne pas être triste et ne se supporte pas.

Du coup, aller vers le sevrage est la meilleure solution. Okay, se retrouver confronté à soi-même n’est pas évident. Mais c’est la meilleure chose à faire pour régler vos problèmes pour de bon, de manière définitive. Je vous invite à renseigner votre adresse mail dans le petit formulaire ci-dessous pour bénéficier de trois vidéos offertes pour apprendre à gérer vos émotions.

Je sais que cet article peut paraître un peu dur par rapport aux sujets que j’aborde d’habitude et je vous présente mes excuses s’il vous a fait peur. Il est important pour moi de partager là-dessus, car ce sujet est important, et la vie de personnes peut en dépendre. Du coup, voyez cela comme un flash spécial. À bientôt pour de nouveaux articles et de nouvelles vidéos.

Et je vous souhaite de passer une très belle vie !

Amicalement, Stan Carrey, Sophrologue et Coach et développement personnel

Liens utiles :

Sédatif sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9datif

Effets secondaires des anti dépresseurs : http://www.info-depression.fr/spip.php?article33

Effets des anxiolytiques : http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/10541-anxiolytiques-traitement-anxiete.htm

ABOUT AUTHOR

Stan CARREY

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire